Miam – quelle belle analogie que de reprendre des ingrédients mettant l’emphase sur la matière – la finesse et le gout, à vous de trouver les correspondances 🙂 Le retour d’expérience ci-dessous est poussé comme SharePoint car solution méga-tentaculaire, mais cela peut bien entendu s’appliquer à d’autres systèmes. Rien de nouveau dans ce que vous allez lire, mais plus une synergie indispensable à ne jamais oublier dans le feu de l’action, commençons!

LA PLATEFORME (= la matière)

C’est la première étape incluant, la stabilité, la disponibilité, l’accessibilité, la sécurité, et la performance globale. Sans cela, il ne se passe rien – c’est le néant. Il n’y aura aucune rétention auprès des usagers, et la confiance de l’outil sera nulle. Le bonbon sera de régler une ergonomie sans faille avec un design suivant les tendances pour être pris au sérieux, quoi de pire qu’un layout ressemblant à un site des années 90, vous serez complètement décrédibilisés avec les quelques experts internes – Pas convaincu? Si le wow effect n’est pas là, même pour les dinosaures, n’oubliez pas que le modèle design des systèmes web n’est pas encore fixe, et que les dernières tendances sont justement un reflet temps réel des véritables besoins des consommateurs ou usagers d’Entreprise. A cela, coller un social analytics pour suivre les habitudes et réagir en fonction très vite. Le « real time » dans son affichage et sa gestion sont maintenant intimement liés, pas d’indexation live ou navigation dynamique par rapport aux dernières utilisations? Game over.

LA GOUVERNANCE (= la finesse)

Vous le savez, tout le support opérationnel et le lead accompagné de son mandat doivent être clairement définis. Néanmoins, vous ne faites plus votre projet seul maintenant, votre audience a le contrôle, ne les oublier pas! Sans acquisition rapide et positive, c’est encore une fois un échec assuré et plus de ROI à calculer.  Conversation, communauté, commentaire, collaboration et contribution sont les bases, et n’essayer pas de créer des comités représentatifs, c’est la masse qui décidera. Une compagnie à suivre là-dessus et qui va certainement nous surprendre est la marque Coke. Ils sont entrain de trouver les liaisons possibles et adaptables entre réseaux internes et externes, des politiques sont définies et les systèmes émergent – A suivre!

LE MARKETING (= le gout)
Et le petit dernier qui est toujours sensible… Ze Marketing – dans notre contexte, on doit abandonner les standards qui n’ont fait que spammer nos réseaux et casser toute confiance. Nous sommes plus sur des communications top-down ou one-to-many ou one-way. L’intégration est sociale = la présence et l’identité (en gros l’âme) sont à représenter dans tout vos messages. Perception OK = facilité à trouver et comprendre une information. Montrer ce qui est possible avec les business values pour chaque point. Pas de formation, si vous en faites une, c’est que l’utilité n’est pas là.

Vous l’aurez deviné, ces critères sont exclusifs, et rien ne fonctionne sans l’aide de l’autre. Cette vision est à valider, sinon ne vous y attaquer pas 🙂
Prochain article sur l’impact des social games. A+

Publicités

Rédigé par Jérémy Marchadier

Digital | Games | Product Owner | Manager

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s